Vous prendrez bien un petit désert ?

Le petit dernier est dans sa période « Pourquoi, et pourquoi, dis pourquoi ? », votre boss teste votre résistance au stress, horoscope amoureux orageux et même Médor s’y met avec cette subite crise d’urticaire canin… Le black-out vous guette, il est temps de déclencher le Plan ORSEC et de partir vous retrouver dans le désert. Désert, plus qu’un mot : un fantasme qui laisse imaginer des océans de dunes que traversent les caravaniers, au rythme lent des chameaux…

On songe à l’horizon infini, aux thés à la menthe que l’on partage au coin du feu, à ces mirages dilués et surtout au calme et au silence propices au ressourcement. Et bien la réalité ne trahit pas le rêve quand on se retrouve en plein cœur du Sahara, le plus grand désert de la planète qui couvre plus de 8,5 millions de km2. De l’Atlantique à la Mer Rouge, et de la Méditerranée au sud du tropique du Cancer, le Sahara balaye une grande partie de l’Afrique… Vous qui cherchiez l’immensité, vous serez servis et ce menu n’est en rien monotone puisque le désert offre des paysages contrastés.

 

On connaît tous l’erg, saupoudré de sable et vallonné au gré des dunes mais on découvre sur place que le désert peut être pierre et cailloux (le reg), montagne volcanique et oueds secs, oasis verdoyantes, villages, ksours, palmeraies… Dépaysement garanti, à peine arrivé qu’on a déjà déconnecté avec les tracas du quotidien. Qu’on le parcourt en 4×4, en jeep ou en méharée (à dos de chameaux), visiter le désert c’est être au plus près de la vie locale que mènent les bédouins, ces nomades réputés pour leur hospitalité. Certains vivent encore en respect de la tradition que l’on découvre avec eux lors d’un bivouac.

Calquer son quotidien au rythme du soleil, se rafraîchir sous les tentes en poils de chèvre qui protègent de la chaleur, du vent et du froid la nuit ; se reposer à même le sol en buvant un thé à la menthe, dormir à la belle étoile et partager de délicieux repas préparés avec quelques braises. Barbecues et brochettes cuites au four de pierre, ragoûts, bricks, crêpes et galettes et bien sûr toutes les saveurs des pâtisseries orientales. Le repas terminé, les soirées se prolongent veillées autour du feu ; les nomades battent la mesure, chantent et dansent sous la voûte du ciel étoilé. En traversant les villages où certains se sont sédentarisés, on plonge avec plaisir dans l’animation des souks. C’est d’ici qu’on rapportera chèche, épices, théières et artisanats, autant de souvenir de cette épopée que vous n’êtes pas près d’oublier…

 Nos plus beaux circuits dans le désert

0
0

0 Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*