Quelques pistes pour visiter Séville

Visiter Séville en émerveillera plus d’un au cours d’un voyage en Espagne ! Il faut dire que la capitale andalouse comporte son lot de lieux incontournables et d’édifices mémorables. Les véritables bijoux d’architecture qui ont façonné la ville au fil des siècles représentent des marques encore bien visibles de l’Histoire espagnole mouvementée. Voici un petit tour d’horizon des zones à ne pas rater dans la cité.

Quelques endroits uniques

Pourquoi ne pas commencer à visiter Séville par une balade au parc Maria Luisa ? Ce parc a été donné à la ville en 1893 par la duchesse de Montpellier, l’infante Marie-Louise-Fernande de Bourbon. Véritable musée à ciel ouvert, cet endroit regorge de fontaines et de statues historiques, cernées par une nature verte, des sentiers et des allées calmes et apaisants.

Un peu plus mouvementée, la place d’Espagne est un lieu de rencontres culturelles. Elle est jalonnée de bancs en céramique représentant chacun une province du pays.

On peut sinon opter pour la Tour de l’Or, véritable symbole de la ville. Créée en 1220, elle accueille désormais le musée naval. On y retrace notamment l’Histoire des explorateurs de la Renaissance. Cartes maritimes, boussoles, instruments et papiers de jadis y sont au rendez-vous.

Partir à la découverte de l’Alcazar

Le Real Alcazar se présente comme un conglomérat de palais et patios. Le site est classé à l’UNESCO depuis 1987 pour de bonnes raisons : il fut notamment le lieu où s’est déroulée l’union de Charles Quint et Isabelle de Portugal.

Comme le démontrent les photos de Mes Petits Carnets, c’est un témoignage exceptionnel de toutes les époques ayant traversé ce beau pays qu’est le Portugal. Voilà pourquoi il serait dommage de le manquer pour celles et ceux ayant décidé de visiter Séville !

Parmi les mouvances architecturales qui s’y côtoient, la dominance revient tout de même au style Renaissance et à l’art mudéjar. Il fut construit par les Omeyyades, et ses fondations reposent sur un ancien site romain puis wisigoth. Son érection démarre en 844 sous Abd al-Rahman II. Les différentes successions musulmanes ont chacune apporté leur griffe au monument.

Le palais quitte la domination musulmane à la reprise de la ville par Ferdinand III en 1248. Depuis lors, ce sont les rois chrétiens qui ont entrepris de lui apporter des modifications. De nos jours, l’actuelle famille royale utilise toujours l’étage du palais.

On y trouve de nombreux points d’intérêt tels que la Cour des Poupées, un patio contenant de minuscules visages sculptés dans les murs. Citons également l’Alcôve royale, la Chambre du Prince ou encore la Cour des Demoiselles. De quoi ravir tous les amoureux d’Histoire !

Visiter Séville, sans omettre la Giralda

La Giralda représente l’ancien minaret de la grande mosquée arabe. C’est la girouette juchée au sommet qui lui a donné ce nom. Datant de la fin du 12ème siècle. D’une altitude de 97,5 mètres, elle est tout ce qui reste de cet édifice détruit pour permettre la construction de la cathédrale. Arabesques et volutes confèrent un charme tout particulier à cette construction très spéciale.

Pour parvenir tout en haut, il faudra au visiteur une grande patience ainsi qu’un certain courage, car les nombreuses marches qui mènent tout en haut mettront à l’épreuve les mollets de plus aguerris. Cependant, le panorama exceptionnel offert sur la ville vaut largement le détour !

De son côté, la cathédrale se présente elle aussi comme un bouleversant trésor culturel. A ceux qui souhaitent visiter Séville, elle offre à voir une architecture mixte, mélange des styles baroque, néoclassique, gothique, Renaissance ou encore mudéjar. Un véritable maelstrom des ères, qui ne laissera vraiment personne indifférent !

0 Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*