Visiter la Sicile: quelques lieux incontournables

Loin de la réputation qu’on prête à tort à sa capitale, la plus grande île de Méditerranée offre à ses visiteurs de nombreux attraits. Des sites archéologiques aux villes dynamiques, en passant par les sites préservés où triomphe la force de la nature, visiter la Sicile est une expérience à part.

Palais arabes, édifices religieux baroques, ruines grecques, volcan en pleine activité… Voici un tour d’horizon d’une destination exceptionnelle.

Visiter la Sicile, à commencer par ses villes

Les vacanciers qui découvrent Palerme pour la première fois après avoir décidé de visiter la Sicile découvrent une ville atypique, coupée des clichés mafieux qu’on lui prête communément ! Très dynamique, la capitale sicilienne est un vrai bonheur pour les fêtards.

Les amateurs d’Histoire adorent arpenter découvrir ses châteaux de l’ère musulmane et ses églises byzantines. Et pour les gourmands, madamelefigaro.fr cite la ville comme un endroit où il fait manger !

Il est possible de se rendre ensuite à Syracuse pour faire un tour du côté de sa zone archéologique et de ses musées, ou à Cefalù, cet ancien port de pêche au sommet duquel est juché un château médiéval. Les autres peuvent repartir les bras chargés de produits locaux en faisant un détour par Catane, son marché agricole et son marché aux poissons !

Les ruines d’un passé toujours présent

Bien sûr, visiter la Sicile, c’est aussi partir à la découverte des quelques sites archéologiques célèbres se trouvant sur l’île. Les quelques photos de ce blog suffisent à donner envie :

  • Ségeste : les Elymes étaient les premiers résidents de l’île. Selon le mythe, ils s’y installés après avoir fui Troie à la chute de cette dernière. Il ne reste aujourd’hui de leur passage qu’un théâtre et un temple, tous deux relativement en bon état.
  • Sélinonte : la grande rivale de Ségeste, redécouverte en 1825. Les temples qui la parsèment témoignent encore aujourd’hui de son apogée antique.
  • Agrigente : c’est pour sa « Vallée des Temples », qu’on se rend à Agrigente. Elle est située entre la ville haute et la mer, et tout autour, de multiples églises, musées et monastères s’érigent pour le plus grand bonheur des amateurs !

Puissance et beauté de la nature : réserve du Zingaro, Etna et îles éoliennes

Quelques petites îles parsèment le littoral sicilien, les « éoliennes ». Il y en a 17, sept d’entre elles sont inhabitées et trois appartiennent au territoire sicilien :

  • Stromboli : ses plages de sable noir sont dues au volcan qui s’y trouve, dont l’activité est très importante.
  • Vulcano : avec son volcan éteint depuis 1890, Vulcano est fréquentée pour ses bains de boue sulfureuse.
  • Panarea : idéale pour tous ceux qui souhaitent piquer une tête au sein de ses nombreuses baies isolées.

Par ailleurs, la plus grande île de Méditerranée présente la particularité de posséder l’un des plus grands volcans encore en éruption à travers le monde : l’Etna. Une raison à elle seule suffisante pour visiter la Sicile !

Il faut dire que la forge de Vulcain présente des dimensions très impressionnantes. Avec ses 3 340 mètres d’altitude et ses 250 mètres de circonférence, la montagne en impose même sans être éveillée ! Un colosse coléreux dont il convient de ne pas sillonner les sentiers sans être accompagné d’un guide.

Et si l’Etna est un témoignage de la puissance de la nature, la réserve naturelle du Zingaro témoigne, elle, de sa splendeur. Dotée d’une diversité animale et végétale incroyable, elle se présente comme un véritable petit Eden pour les marcheurs et les amoureux de la nature. Les amoureux et les discrets peuvent quant à eux s’y baigner, au fond de criques et de baies camouflées.

0

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*