Top 10 des villes à découvrir en Croatie !

De la Croatie, vous ne sauriez citer que Zagreb ou Dubrovnik ? Les merveilles citadines de ce pays de plus en plus prisé des voyageurs sont pourtant nombreuses, et plus variées qu’on ne le croirait

1. Dubrovnik

Vue sur le port de Dubrovnik

Ville-musée, trésor mondial inscrit au patrimoine de l’UNESCO, Dubrovnik est au moins à la hauteur de sa réputation. Passez la ceinture de muraille et plongez dans une ville à explorer uniquement à pied pour mieux profiter de ses petites ruelles médiévales, parsemées de palais et d’églises… En prenant de la hauteur, vous pourrez contempler un panorama superbe sur la côte dalmate et la mer Adriatique, avec vue sur le vieux port fortifié.

2. Split

Place de la République à Split, Croatie

À environ 150 km de Dubrovnik, en remontant la côte, on trouve Split, capitale de la Dalmatie et 2e ville croate. Pour visiter la ville, il faut d’abord surmonter les apparences : car une fois traversée la peu engageante zone industrielle, on découvre une véritable perle dans un écrin de fumée. Une cité médiévale abritée derrière les murs du palais de l’empereur Dioclétien, vieux de 1700 ans !

3. Zagreb

Théâtre National de Zagreb

Pour trouver la capitale croate, il faut quitter la côte, grimper au nord, et se rendre à quelques kilomètres de la frontière slovène. Car si de nombreuses villes croates ont été construites sur la côte, et s’inspirent du patrimoine latin et méditerranéen de l’Italie, Zagreb, quant à elle, est une authentique cité d’Europe centrale, teintée de culture viennoise. Un théâtre national, un grand kiosque à musique au cœur de galeries couvertes, des musées d’art, d’histoire et de technique, et un petit parfum de romantisme à l’européenne attendent les visiteurs de Zagreb !

4. Hvar

Le port ensoleillé de Hvar, en Croatie

On change radicalement d’ambiance en passant des paisibles cités médiévales croates à l’atmosphère ultra-festive de cette station balnéaire dédiée aux oiseaux de nuit ! Hvar, c’est un peu le Saint-Tropez de la côte adriatique : les yachts s’alignent au rythme de la musique des dance floors. Une île au large de Makarska qui a des allures de petit paradis de la fête !

 

5. Korcula

La Porte de la vieille ville à Korcula

 

La légende voudrait que Marco Polo soit né à Korcula, et les habitants y croient dur comme fer. Sa maison natale est d’ailleurs toujours debout dans cette charmante bourgade médiévale, située à l’est de l’île du même nom. Jadis cité d’accueil des marins et des pêcheurs, la ville est désormais un lieu de villégiature pour les touristes français qui aspirent au calme de ses anciens édifices.

 

6. Pula

'amphithéâtre romain de Pula, Croatie

 

Plus grande ville de l’Istrie, Pula peut facilement être oubliée par les vacanciers à la recherche des paradis côtiers de Croatie, ou attirés par les merveilles de Dubrovnik, à l’exact opposé du pays. Pourtant, on trouve à Pula l’un des plus grands amphithéâtres de la Rome antique, dans un état de conservation idéal. La place du Forum et les ruelles attirantes du vieux centre sont autant de raisons de s’attarder, et de goûter un peu de la douceur de vivre dalmate…

 

7. Trogir

Trogir, en Croatie

 

Trogir offre en réalité deux villes en une seule. Cette petite municipalité, proche de Split, s’est d’abord développée sur un îlot avant de prendre pied sur le continent. Ainsi la cité médiévale, patrimoine mondial de l’UNESCO depuis les années 1990, est préservée dans une sorte de bulle temporelle. La Cathédrale Saint-Laurent ou le couvent Saint-Nicolas font partie des plus belles découvertes de ce joyau bâti il y a 2300 ans.

 

8. Sibenik

Sibenik, en Croatie

 

À égale distance entre Pula et Dubrovnik, on trouve Sibenik, également ville côtière, dont une grande part du patrimoine remonte aux XVe et XVIe siècles. Sa cathédrale Renaissance et ses ruelles escarpées lui offrent une personnalité bien marquée, pittoresque, accueillante, et un brin exigeante. Sibenik occupe une place toute particulière dans l’histoire de la Croatie, puisqu’elle est la 1ère ville fondée par le peuple croate. Passés les HLM qui bordent l’entrée de la ville, on plonge dans un océan de pierre blanche et de sculptures délicates, notamment à l’approche de la cathédrale.

 

9. Zadar

La place des Cinq-Puits, à Zadar

 

Zadar a beaucoup souffert des bombardements de la Seconde Guerre mondiale, et plus encore de la guerre civile yougoslave. La partie moderne de la ville porte encore les stigmates émouvants de ce passé douloureux. Les habitants ont cependant su préserver un petit centre antique et médiéval derrière ses remparts. Une plongée poignante dans l’histoire croate.

 

10. Mali Losinj

Le port de Mali Losinj, en Croatie

 

Au XIXe siècle, Mali Losinj était un important port de construction navale, et une station balnéaire élégante, sous l’influence de l’empire austro-hongrois. Située sur l’île de Losinj dans la baie de Kvarner, la « petite » Losinj fut fondée au XIVe siècle, et devint la terre d’accueil des officiers de marine et des riches armateurs. Des demeures que l’on retrouve aujourd’hui encore, élégamment accompagnées de palais et d’églises témoignant de ce passé prospère.

Enregistrer

0
0

0 Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*