J’aime plus Paris

Voyage départ provinceSamedi 8h pétantes, début des vacances de février… et début de la galère. Si les sorties de bureau ne riment plus avec embouteillage sur le périph’ depuis que vous avez quitté Paris, avec mari et enfants, il y a déjà dix ans, les départs en vacances ressemblent bien à un parcours du combattant. Pourtant, vous sentez d’ici l’appel de l’océan Indien et de votre resort à l’île Maurice.

Mais voilà, la sanction est toujours la même, direction la capitale et ce maudit aéroport Charles-de-Gaulle. Et dire que, cette année, l’aîné Théo s’est soudain pris d’une passion pour le surf, objet aussi coûteux qu’encombrant. Le surf ? Quoi de plus normal pour un ado de 16 ans qui habite la banlieue lyonnaise…

 

Direction la gare Lyon-Perrache, TGV 8014. Après avoir traversé la moitié du train, un nouveau-né sous le bras et sa grande sœur collée derrière vous le casque vissé sur la tête, vous atteignez enfin vos places… Alors que Théo n’a pu s’empêcher de vous faire remarquer que la « première », c’était quand même « vachement plus classe », voilà que se présente un contrôleur. Évidemment, dans la précipitation, vous n’avez pas composté les billets, et c’est un après-midi au spa qui s’envole dans cette maudite amende…

Midi. Arrivée gare de Lyon, direction le RER. Et, après avoir évité le drame lorsque l’aîné, surf en main, a failli éborgner une vieille dame sur le quai, une voix vous siffle à l’oreille : « en raison d’un mouvement social, le trafic est fortement perturbé en direction de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle »… Une demi-heure et deux pieds broyés plus tard, vous voilà coincés dans ce maudit RER B.

Vos pieds n’auront à peine eu le temps de se remettre que vous voilà dans l’obligation de courir, dévaler les escalators, éviter les chariots, rappeler sans cesse votre smala à l’ordre avant d’arriver, dégoulinante et le petit dernier en larmes, au comptoir d’enregistrement. Une fois les sueurs froides passées quand l’aîné ne savait plus si son passeport était dans son sac ou dans la housse de sa maudite planche, pour finalement le retrouver… dans sa poche, vous voilà en salle d’embarquement.

Et là, c’est en pleine négociation avec votre groupie de Justin Bieber préférée, qui veut évidemment dévaliser les rayons du Relais H, que vous tombez sur une publicité : « Offre spéciale province : au départ de chez vous, votre vol vers Paris est offert » ! Pas besoin de vous pincer, le petit dernier, toujours en pleurs, l’a déjà fait. Pour une fois, il ne sera pas le seul à être inconsolable jusqu’à l’arrivée…

Voir tous nos séjours au départ de province

0 Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*