Séjour dans un temple bouddhiste en Thaïlande

Qui n’a jamais rêvé de partir en retraite spirituelle l’espace de quelques semaines ou quelques mois pour mieux se retrouver ? Nous avons recueilli le témoignage poignant d’un grand voyageur qui a profité d’un voyage en Thaïlande pour séjourner quelques jours dans le temple de Nanachat aux côtés des moines farangs. Au menu : méditation, paix intérieure et appartenance au Grand Tout.

Arrivée au temple et premières impressions

Notre aventurier recherchait une expérience authentique qui génère peu de frais. En apprenant que le logement et la nourriture étaient gratuits, il n’hésite pas à mettre son sac à dos et à faire le grand saut. Depuis Bangkok, il prend un train pour Ubon Ratchathani, une ville d’environ 100 000 habitants située au nord-est de la Thaïlande. Une fois sur place, il apprend qu’il ne peut se présenter sans en avoir préalablement fait la demande par écrit. Il rédige sa lettre et reçoit une réponse positive quatre jours après. Dès son arrivée, il comprend que son bon plan pour économiser va se convertir en véritable expérience spirituelle. Il suit le chemin de pierres proprement tracé dans la forêt qui mène au monastère. Son cœur s’emballe en apercevant le premier moine venu à sa rencontre…

Les préceptes à respecter

Notre voyageur réalise immédiatement que ce moine a pour mission de recevoir les visiteurs. Il le salue, lui demande le motif de son voyage et l’informe du code de conduite qu’il sera tenu de respecter pendant son séjour :
• Interdiction de mettre volontairement fin à la vie d’un être vivant,
• Interdiction d’entretenir des relations sexuelles,
• Interdiction de consommer de l’alcool, du tabac ou toute autre drogue,
• Interdiction de prendre ce qui n’a pas été donné,
• Interdiction d’avoir des propos injurieux ou malveillants,
• Interdiction d’écouter de la musique, d’utiliser un téléphone portable, de lire des livres jugés distrayants et de porter des bijoux,
• Interdiction de dormir dans un lit,
• Interdiction de manger en dehors de l’unique repas du jour (servi le matin à 8 heures).

La voie de la paix intérieure

Les premiers doutes qui envahissent l’esprit de notre voyageur ne tardent guère à se dissiper. Il s’habitue peu à peu à se lever à 3 heures du matin, réciter les prières du Bouddha (chanting), méditer, participer au nettoyage des installations et récolter la nourriture avant le repas, occuper son temps libre et se coucher à une heure plus que raisonnable. En accompagnant les moines au village le plus proche, il est surpris par l’élan de générosité des nombreux villageois venus déposer des grains de riz dans leurs bols. Il découvre également la walking meditation, qui consiste à marcher très lentement pour vivre véritablement l’instant présent tout en étant attentif à ce qui nous entoure.

Pour notre voyageur, les six jours passés dans le temple de Nanachat lui ont paru des semaines. Cette sensation démontre qu’il a atteint son objectif : déconnecter du monde dans lequel il a grandi et revenir différent.

0 Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*