Partir au Cap Vert : quelques incontournables

L’archipel présente une diversité géographique et une richesse culturelle tout à fait exceptionnelles. Partir au Cap Vert, c’est avoir l’occasion de découvrir un univers à part, ponctué d’îles idylliques aux paysages toujours uniques. Les locaux accueillent les visiteurs les bras ouverts, et çà et là, on trouve quelques endroits coupés du reste du monde, comme hors du temps.

De déserts en volcans, une variété géographique unique

Sur la dizaine d’îles composant cet archipel, neuf sont habitées. La superficie de chacune d’entre elles est très inégale, puisque la plus petite, Santa Luzia, fait 45 km² alors que la plus grande, Santiago, s’étend sur 991 km² !

C’est l’activité volcanique qui lui a donné le jour. Au fil des siècles, les terres se sont formées sur l’océan au rythme du réveil et de l’endormissement des volcans.

Si la plupart d’entre elles sont désertiques, celles de Sao Nicolau et de Santo Antao arborent des montagnes verdoyantes. Les paysages de Santo Antao sont d’ailleurs relativement impressionnants et les visiteurs ont à loisir de se laisser aller à la contemplation du panorama.

Partir au Cap Vert, c’est aussi l’occasion de découvrir des plages superbes où que l’on aille. Même si l’on ne peut pas toujours s’y baigner, le spectacle naturel offert par ces bandes de sable fin ou de sable noir est suffisamment merveilleux pour y passer des heures sous la caresse du soleil !

Partir au Cap Vert, à la découverte d’îles paradisiaques

Les vacanciers qui souhaitent partir au Cap Vert en quête de nature verdoyante trouveront leur bonheur au cœur de l’île de Brava. Elle est connue et reconnue pour être la plus verte de l’archipel. Dans le même esprit, Sao Nicolau se présente comme une terre agricole empreinte d’un charme étrange. De nombreuses légendes façonnent l’univers culturel de cette île.

Sur l’île de Fogo, on est immédiatement saisi par le volcan qui trône fièrement en son cœur et dont la dernière éruption remonte à 2014.

C’est à Sao Vicente que les fêtards et les vacanciers souhaitant s’amuser se sentiront dans leur élément. L’endroit est dynamique et jovial, et l’on se plaît à en découvrir la culture métissée qui transparaît à travers la musique locale. Les habitants y vivent principalement du fruit de la mer et de la visite des vacanciers. L’occasion pour ces derniers de déguster de nombreux plats typiques !

Evoquons également Santiago, Santo Antao, Sal, Santa Luzia et Maio, comportant chacune d’entre elles de multiples visages et de nombreux trésors qu’il serait dommage de manquer.

Un rêve pour les amateurs de sport

Qui dit plage dit mer, et l’eau est ici parfaite pour les amoureux de planche à voile, de surf ou de kitesurf. Durant la saison froide, les vents sont particulièrement agités, faisant de l’archipel un lieu idéal pour la pratique de ces sports à émotions garanties !

Pour les autres, ceux qui apprécient davantage le calme et la sérénité, il est possible de trouver des clubs de plongée sous-marine un peu partout dans l’archipel. On préférera toutefois se rendre à Sal pour découvrir les fonds marins les plus jolis, mais aussi les plus accessibles. Car si le fond de la mer apporte le calme et la sérénité, cette partie de l’océan présente toutefois des courants qui ne conviendront qu’à celles et ceux déjà dotés d’une certaine expérience !

Enfin, il va sans dire que la diversité des paysages offerts par cette partie du globe constitue à elle seule un cri d’appel à la marche et au trek. Partir au Cap Vert, c’est bien sûr avoir l’occasion d’arpenter des sentiers magnifiques et de s’émerveiller devant des panoramas exceptionnels. De quoi faire le plein de souvenirs inoubliables !

0
0

0 Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*