Partez à la découverte du Pic Diego de Ocampo

La vallée du Cibao, en République Dominicaine, est une destination de choix pour le tourisme vert. Si vous faites le voyage jusque-là, vous pourrez profiter de paysages variés. La vallée s’encastre dans l’écrin de verdure de deux chaines montagneuses : les cordillères centrale et septentrionale. En son sein, découvrez durant vos vacances la dynamique ville de Santiago, des sites historiques, des plantations de tabac. Vous souhaitez prendre de la hauteur pour contempler cette vue ? Enfilez vos chaussures de randonnée partez à l’assaut du Pic Diego de Ocampo. La récompense de votre ascension sera l’accès au mirador, offrant un superbe panorama sur la vallée du Cibao.

Une randonnée en pleine nature tropicale

Le pic Diego de Ocampo emprunte son nom à un esclave rebelle du XVIème siècle. Celui-ci, pour lutter contre l’oppression espagnole, a détruit de nombreuses plantations sur l’île d’Hispaniola. Il a fini par être exécuté. Le pic porte aujourd’hui son nom, en l’honneur de son combat. Heureusement, la montée s’annonce moins rude que son histoire. Si vous la craignez, vous pouvez tout de même la faire à dos d’âne ! Depuis la ville de Villa Gonzalès, un sentier s’élève sur  kilomètre et demi. Le sommet culmine à 1 249 mètres d’altitude. C’est là que vous trouverez le point d’intérêt de la randonnée : le panorama sur la prospère et luxuriante vallée du Cibao. Toutefois, l’ascension apporte aussi son lot de jolies surprises. La végétation qui borde le sentier est riche et variée. Bien chaussé, vous montez à votre rythme, admirant la verdure intense, les cocotiers, respirant le parfum de la nature.

Et aux alentours ?

Si vous prenez du temps sur vos vacances en République Dominicaine pour effectuer la randonnée du pic Diego de Ocampo, profitez de votre voyage pour vous arrêter aux autres points d’intérêt que propose la vallée du Cibao. Celle-ci est notamment réputée pour ses fabriques de cigares. Ne manquez pas Zemis, un établissement tenu par un anthropologue français. Visitez aussi la maison-musée des sœurs Mirabal. La fondation rend hommage à ces héroïnes, dont l’assassinat a été à l’origine de la chute du dictateur, dans les années 60. Remontez plus loin dans le temps et rendez-vous sur le site la Vega Vieja, des ruines coloniales. Si la République Dominicaine vous attirera pour des vacances mer et soleil, vous serez surpris de rencontrer un patrimoine culturel si riche.

0 Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*