Les 10 incontournables en Islande

Terre de geysers et de contrastes aux paysages extraterrestres, l’Islande fascine les trekkeurs, les baroudeurs, les géologues, les vulcanologues et les amoureux de la nature. Cette île située près du cercle polaire est dominée tour à tour par le feu et la glace, les glaciers et les volcans. Ici, c’est la nature qui a apprivoisé l’homme.

Reykjavik, une capitale branchée

Reykjavík

Capitale branchée appréciée pour l’hospitalité de ses habitants et le dynamisme de sa vie nocturne, Reykjavík est une étape obligatoire lors d’un séjour en Islande. La ville abrite seulement 120 000 habitants, soit près d’un tiers de la population. Après avoir visité la cathédrale luthérienne et flâné dans le jardin botanique, rendez-vous sur le port pour manger un traditionnel hot dog au célèbre stand « Bæjarins beztu pylsur ». À une heure de route en voiture se trouvent les bains chauds de Laugarvatn Fontana ouverts toute l’année.

Les montagnes multicolores de Landmannalaugar

Landmannalaugar

Cette région située au sud de l’Islande et jalonnée de sources chaudes est un véritable paradis pour les randonneurs. Son nom signifie en islandais « bains chauds des gens du pays ». En traversant le Landmannalaugar, vous apercevrez des montagnes multicolores, les célèbres coulées de lave de Laugahraun, le désert noir de Mælifellssandur et plusieurs glaciers. Vous atteindrez peut-être l’Hekla, un des volcans les plus actifs de l’île.

The Blue Lagoon, une piscine au milieu des montagnes

Blue Lagoon

Cette gigantesque piscine est un des sites les plus fréquentés par les touristes. Implantée au pied d’une centrale géothermique, cette station thermale est entourée de montagnes. Abandonnez-vous dans ses eaux chaudes dont la température oscille entre 38°C et 44°C. Bien qu’il s’agisse d’une piscine artificielle et payante, elle constitue tout de même un lieu unique qui ne vous laissera pas indifférent.

Westfjords et ses nombreux fjords

Westfjords

Les fjords de l’Ouest offrent des paysages fabuleux. Cette région sauvage donne l’impression d’être au bout du monde. Propice à la relaxation, elle est idéale pour se ressourcer et renouer avec la nature. Elle est très difficile d’accès en hiver et plusieurs heures de voiture sont nécessaires pour s’y rendre en été. Cependant, vos efforts seront largement récompensés par les dizaines de fjords, les villages de pêcheurs et les éleveurs de moutons qui vous accompagneront pendant votre voyage.

Parc national de Skaftafell est le deuxième parc du pays

Parc national de Skaftafell

Deuxième parc du pays en superficie, le parc national de Skaftafell est délimité par un glacier (Öræfajökull) et trois langues glaciaires. Ces barrières naturelles jouent un rôle protecteur et font de cette région la zone la plus ensoleillée du sud de l’Islande. Le parc abrite une forêt de bouleaux où se dressent les arbres les plus hauts de l’île, des bancs de sable volcanique et de magnifiques cascades.

Hsavk est idéale pour observer les baleines

Húsavík

Húsavík est une petite ville du nord de l’Islande qui compte moins de 2 500 habitants. Elle est prisée des visiteurs pour sa tranquillité et son petit port de pêche. Cela dit, les touristes qui se rendent à  Húsavík y vont surtout pour observer les baleines.

Les Lakagigar vous feron sentir l'âme d'un explorateur

Lakagígar

Les Lakagígar, qui signifient « cratères du Laki », sont une centaine de cratères répartis le long d’une fissure volcanique, sur un peu moins de 30 kilomètres. Les paysages que l’on y découvre sont le résultat de la plus grande coulée de lave qu’a connue le pays, à la fin du XVIIIe siècle. La route de cendre est uniquement accessible en 4×4.

Akureyri se dresse sur la côte ouest du fjord Eyjafjörður

Akureyri

Deuxième agglomération d’Islande derrière Reykjavik, Akureyri se dresse sur la côte ouest du fjord Eyjafjörður, un des fjords les plus longs du pays qui s’ouvre sur l’océan Arctique. À en juger par sa situation géographique, difficile de croire que les nouvelles technologies sont devenues aujourd’hui un des moteurs économiques de la ville avec le tourisme, le commerce et la pêche. Akureyri possède par ailleurs une belle architecture et quelques musées intéressants.

Dettifoss, la plus grande chute d'eau d'Islande

Dettifoss

Parmi les nombreuses chutes d’eau que l’on peut voir en Islande, celle de Dettifos est probablement une des plus impressionnantes. Elle n’est pas la plus haute (elle mesure tout de même 44 m de hauteur), mais son fort débit est étourdissant. Cette cascade se trouve au nord de l’île, dans le canyon de la Jökulsá á Fjöllum. Elle est quelque peu retirée, mais on y peut y accéder facilement en voiture par les routes F864 (ouest) et F862 (est).

Jokulsarlon, le plus grand parc proglaciaire

Jökulsarlón

Jökulsarlón est non seulement le plus grand lac proglaciaire d’Islande, mais aussi le plus profond. Il se trouve au sud du pays, entre Höfn et le parc national du Vatnajökull. Ce joyau naturel a été formé par l’arrivée de langues glaciaires provenant du glacier Vatnajökull. Des teintes turquoise, jaunes, noires et blanches se reflètent tour à tour dans ces petits icebergs.

0 Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*