Que faut-il voir dans la capitale de Cuba ?

Un kaléidoscope de couleurs, de saveurs, de senteurs et d’expérience, voilà ce qu’est La Havane. On ne reste jamais de marbre en arrivant dans la capitale de Cuba ! L’Histoire semble comme découpée à travers la cité, de la vieille ville coloniale aux bâtiments espagnols de la Renaissance, en passant par les constructions modernes. Focus sur un lieu exceptionnel.

Le charme étrange d’une ville insolite et historique

Que l’on se balade au cœur de la vieille ville au centre, on se rend compte immédiatement que quelque chose détonne par rapport à nos habitudes citadines. Peut-être est-ce dû au fait que quasiment aucun panneau publicitaire ne vient polluer le paysage !

Il est aussi possible que la cohabitation des bâtiments du 16ème siècle avec les vestiges de l’époque coloniale dégage suffisamment de charme pour laisser le visiteur coi, incapable de poser le moindre mot sur ce qu’il ressent vraiment… Ou peut-être que les vieilles voitures américaines qui circulent dans les rues contribuent à donner l’impression qu’ici, le temps s’est arrêté.

Certaines bâtisses semblent avoir encaissé l’assaut du temps avec plus de difficulté que les autres. Les teintes et les couleurs des murs captent l’œil, rappelant aux vacanciers une ère qui n’existe plus mais dont il reste encore des témoignages ici et là, comme le montrent les photos exposées sur Tetedechat.com.

La nostalgie d’une époque qui n’est plus là et qu’on n’a même pas connue, voilà peut-être ce qui prend aux tripes quand on pose les pieds dans la capitale de Cuba.

A la découverte des bars, cafés et restaurants de la capitale de Cuba

Au charme coloré et discret des architectures historiques de La Havane s’ajoute une touche authenticité rarement égalée dans d’autres cités du globe. Il s’agit bien sûr des nombreux paladares, très loin des grandes chaînes de fast-food qui pullulent partout ailleurs.

Ici, on déguste une cuisine typiquement cubaine et très simple, à base de riz, de poulet, de haricot, de porc, de yucca ou encore de maïs. Il y a très peu d’épices dans les plats proposés en terrasse, ce qui n’enlève rien aux saveurs et au goût des spécialités locales !

Parmi les préparations les plus caractéristiques de la capitale de Cuba, on peut déguster l’ajiaco, ce ragoût de porc revenu dans de l’oignon et de l’ail frits. On peut aussi se délecter de l’ananas farci à la cubaine, dont la farce est concotée à l’aide de bœuf séché et de chair à saucisse. Et pourquoi ne pas goûter au picadillo, avec sa viande de bœuf revenue dans de l’oignon, agrémentée de haricots noirs, de riz et de bananes frites ?

Côté boisson et cocktails, c’est bien sûr les très célèbres mojitos, daïquiris et cuba libre qu’on s’empressera de siroter une fois sur place !

La Havane, siège de la danse, de la musique et de la fête

Le traditionnel carnaval de La Havane est l’occasion de faire la fête jusqu’au bout de la nuit, sans jamais s’arrêter ! Au rythme des congas, on se laisse facilement emporter par le rythme de la musique et la bonne ambiance générale.

Les danseurs se préparent d’ailleurs des mois à l’avance pour donner une représentation parfaite. Le défilé des chars est l’occasion de voir passer de nombreux costumes insolites et colorés ! Les origines africaines d’une bonne partie du peuple cubain sont très présentes dans les danses et les rythmes représentés à cette occasion. On sent aussi très bien l’influence des guitares espagnoles.

Les vacanciers qui se rendent à la capitale de Cuba en juillet et en août ont la chance de pouvoir y assister chaque week-end. De quoi se faire des souvenirs inoubliables !

0 Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*