Partir à la découverte de la Bulgarie et de ses paysages

La Bulgarie et ses paysages s’offrent comme de véritables bijoux aux visiteurs en vacance dans ce beau pays. Ses villes au charme ancien se découpent dans une nature sauvage, parfois escarpée, véritables marques d’un passé au croisement des cultures. Comment ne pas s’émerveiller devant tant de beauté ? Focus sur un territoire aux mille facettes.

Des cités historiques au charme fou

Difficile de passer à côté de la capitale, Sofia, perchée à plus de 500 mètres de hauteur. La ville regorge des marques laissées par les diverses époques qu’elle a traversées.

On trouve y trouve ainsi une architecture de style néoclassique côtoyant l’héritage bâti par la civilisation thrace, des édifices datant de l’époque de l’Autriche-Hongie, ou encore des biens immobiliers soviétiques ! Une destination idéale lors d’un week-end pour Racontemoica.com, dont les quelques photos suffisent à donner un joli aperçu de cette capitale.

D’autres cités n’ont rien à envier à Sofia, c’est le cas de Varna, la « perle de la Mer Noire » sur le littoral, ou de Veliko Tarnovo, la « reine des villes ». Outre ces cités magnifiques, les visiteurs souhaitant découvrir la Bulgarie et ses paysages peuvent s’émerveiller devant les prouesses architecturales des monastères de Troïan et de Rila.

Le parc national du Pirin : syncrétisme des paysages bulgares

C’est depuis 1983 que cet espace naturel de 274 km² est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Et pour cause : les merveilles offertes par la nature s’étendant le long des montagnes Pirin sont exceptionnelles !

En son sein se trouvent plus de 1 300 espèces de plantes à graine, soit près du tiers de toutes les variétés présentes sur le sol bulgare. Parmi elles, 18 sont endémiques et près de 60 sont protégées. C’est donc un espace végétal rare et précieux, que les randonneurs souhaitant s’ébahir devant la Bulgarie et ses paysages se plaisent à découvrir dans le plus grand des respects.

Mais la végétation n’est pas la seule à être au rendez-vous dans ce grand espace naturel ! Plus de 2 000 espèces d’invertébrés évoluent dans les montagnes Pirin. Environ 6% de la population des eaux douces du pays y est également représentée à travers 6 espèces différentes. Ce score est encore plus important du côté des volatiles, puisque c’est pas moins de 160 espèces d’oiseaux qui évoluent au sein du parc, soit 40% de la population animale nationale.

Enfin, les mammifères évoluent en toute liberté dans cette zone protégée. Parmi eux, on peut citer le chamois, le chat et la chèvre sauvage, ou encore l’ours brun.

Découvrir la Bulgarie dans ses paysages culinaires

Le mélange des cultures et des civilisations vécu par ce pays se retrouve également dans les assiettes. Ici, l’art culinaire n’est ni complètement slave, ni complètement turque. Il s’impose comme un métissage gustatif au caractère propre ! Impossible de vraiment découvrir la Bulgarie sans ses paysages culinaires.

Un seul mot d’ordre en ce qui concerne les recettes bulgares : la consistance. Le kavarma est sans doute le meilleur exemple pour décrire la cuisine bulgare. Il s’agit d’un ragoût à base de poulet ou de porc, accompagné d’oignons, de champignons, de tomates et de poivrons.

Par ailleurs, la restauration rapide peut adopter une forme bulgare à travers les chichtcheta, ces brochettes de viande de porc ou de poulet, ou bien les kebaptcheta, des boules de viande aplatie, servies avec des frites.

Pour boire un verre, les vacanciers peuvent déguster les liqueurs et cognacs locaux, ou bien la rakija, une eau-de-vie obtenue par distillation de jus de fruits fermentés. Une véritable institution au sein des Balkans !

0
0

0 Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*